Réserver en ligne

Pour une nuit, un week-end ou quelques jours, venez découvrir les charmes de Nantes au sein notre hôtel-spa-restaurant.

Réservez votre séjour

Réservez votre table au Quintessia Resort directement en ligne !
Votre repas à domicile. Commandez votre repas en livraison ou à emporter.

Réservez votre repas
Le blog

Quintessia investi dans la jeunesse !

La force de la jeunesse est de croire que tout est possible

Nathalie et Sylvain Lejeune portent des valeurs fortes de partage, et de transmission du savoir. Ancien apprenti, Sylvain Lejeune s’est fixé pour règle de redonner ce qu’il a lui-même reçu. Un juste retour des choses en quelque sorte, qui repose sur la conviction que la jeunesse dans une équipe contribue à une dynamique nouvelle, et à maintenir le projet de l’établissement dans une constante modernité, car seul le changement est permanent.

Cette conviction se traduit par une politique volontariste de formation et d’accompagnement des jeunes talents -l’établissement forme actuellement son 103e apprentis, mais également d’aide au rebond professionnel, dans le cadre d’une reconversion. Être jeune n’est pas qu’une question d’âge, c’est aussi une question de ressort personnel.

Des équipes jeunes, source de motivation !

Au Quintessia, la moyenne d’âge des chefs de service est de 27 ans.

Sur la photo, de gauche à droite : Anne, spa manager ; Julie, responsable hébergement ; Nathalie et Sylvain Lejeune ; Joanne, adjointe de direction ; Thomas, responsable du restaurant ; Grégoire, assistant maître d’hôtel ; Olivier, chef de cuisine.

On peut naître professionnellement au Quintessia

Au Quintessia, on peut grandir, s’émanciper et revenir s’y exprimer, apportant une énergie nouvelle au service du renouveau.

 C’est le cas notamment de Joanne Le Gars, 28 ans, adjointe de direction.

La jeune femme a obtenu un DUT en Techniques de commercialisation en alternance, puis un bachelor Tourisme d’affaires, mené en parallèle d’un bachelor Gestion de sites touristiques. Elle a effectué son stage de fin d’études de quatre mois au Quintessia en 2015. À la fin de son stage, Sylvain Lejeune lui propose le poste d’assistante commerciale. Quatre mois plus tard, Joanne est nommée adjointe de direction.

Pas facile pour une jeune de 24 ans de s’imposer parfois vis-à-vis de collègues plus âgés, plus expérimentés et plus anciens dans l’entreprise.

Joanne explique : « Il a fallu que je m’affirme. J’ai pour moi aujourd’hui l’expérience de ces trois années de management. Les différentes situations rencontrées m’ont formée aux réalités de ce métier et m’ont permis d’y faire face en étant mieux armée. » Elle manage les chefs de service de l’hôtel, du spa et du restaurant. Elle assure la supervision de l’équipe de chambres. Il lui a fallu s’adapter aux personnalités de chacun, et imposer son autorité.

Joanne fait partie désormais des piliers du Quintessia. Nathalie et Sylvain Lejeune lui laissent prendre des responsabilités accrues au sein de l’établissement.

Côté restaurant, l’arrivée d’un souffle nouveau !

Mettre le pied à l’étrier et croire aux potentiels de la jeunesse s’expriment une fois encore en 2019 avec le renouveau de la restauration au Quintessia, porté par l’arrivée du chef Olivier Chaplais, et de Thomas Le Cam, nouveau responsable du restaurant, en charge de la salle, notamment.

Tous les deux ont 28 ans. Ils se connaissent depuis l’âge du bac à sable. Autant dire que ces deux-là sont complices, et ont à cœur de travailler main dans la main aux nouveaux contours du restaurant.

Olivier Chaplais, 28 ans, nouveau chef de cuisine du Quintessia.

Comme Ulysse, Olivier, formé notamment au lycée Nicolas-Appert à Orvault, a charpenté son savoir-faire au gré de ses nombreux voyages : Angleterre, Australie, en passant par un 5 étoiles au Japon, l’Hôtel intercontinental d’Osaka, où il a appris la rigueur et l’abnégation nippones.

Amoureux de la cuisine française, Olivier Chaplais aime aussi inviter au voyage, l’Asie bien sûr, que l’on retrouve dans sa proposition de woks actuellement à la carte.

Aurélien Pineau, 21 ans, chef de partie.

Aurélien tient sa passion de la cuisine de sa maman. Petit, il adorait la regarder préparer de bons plats. Très tôt, il a décidé que telle serait sa voie.

À 15 ans, il opte pour un bac pro cuisine, et effectue son apprentissage au Quintessia. Après l’obtention de son diplôme, il a étoffé son expérience dans d’autres maisons, avant de revenir en 2018 dans les cuisines du Quintessia.

En tant que chef de partie, il vient en soutien des équipes, en fonction des besoins, dans la préparation des entrées, des plats, voire des desserts.

Aurélien aime tout particulièrement cuisiner le poisson. Il a une prédilection pour la cuisine française et la cuisine asiatique. Il se retrouve donc totalement dans la nouvelle carte proposée par le chef Olivier Chaplais.


Thomas Le Cam, 28 ans, nouveau responsable du restaurant.

Son parcours illustre à lui tout seul l’esprit « jeunes pousses » de Quintessia.

Thomas a fait ses classes au Quintessia voici 14 ans – à l’époque, l’établissement était connu sous le nom du Domaine d’Orvault –, en salle, tout d’abord comme apprenti puis comme chef de rang.

Il part ensuite se perfectionner dans un palace londonien, puis fait une saison au Domaine de La Bretesche, dans un Relais & Châteaux étoilé, avant d’opter pour une carrière militaire de deux ans comme parachutiste, ce qui répond à son besoin de cadre et de rigueur. Le retour à la vie civile le conduit tout d’abord « Aux pieds dans le plat » comme assistant maître d’hôtel, puis en tant que maître d’hôtel. Fonction qu’il occupe par la suite sur les Bateaux Nantais.

Resté en contact avec le Quintessia, Thomas se voit proposer le poste de responsable de restaurant, qui vient de se libérer. Le jeune homme n’hésite pas, tant il est sous le charme de cet établissement, avec son cadre unique dans l’agglomération nantaise et son potentiel incroyable.

Thomas Le Cam est un jeune homme passionné, qui fourmille d’idées, et porte avec cœur le nouveau projet d’une restauration plus actuelle, plus proche des générations nouvelles. À l’annonce du départ de l’ancien chef, il a demandé à Olivier Chaplais de le rejoindre dans cette belle aventure.

Grégoire Jochaud, 24 ans, assistant maître d’hôtel.

Après un bac pro Vente, Grégoire se réoriente, en 2015, dans la restauration. Il passe un certificat de qualification professionnelle (CQP). Il aiguise son expérience en restauration, puis part à Belle-Île se confronter à la gestion d’un service de 300 couverts, dans une crêperie. Il souhaitait gagner ainsi en organisation, en rapidité et donc en efficacité afin de savoir parfaitement gérer la rotation de la clientèle.

De retour à Nantes, il postule au Quintessia, situé à proximité de son domicile.

Grégoire tombe immédiatement amoureux du lieu. « C’est ici que je veux travailler ! », s’est-il dit en découvrant le cadre arboré et fleuri du Quintessia.

Il occupe dans un premier temps les fonctions de chef de rang, puis celles d’assistant maître d’hôtel. Ses responsabilités vont croissant. Une grande affinité avec Thomas Le Cam s’est créée. Grégoire apprécie de le seconder, et de travailler au sein d’une équipe où règnent une vraie complicité et le sentiment d’appartenir à une grande famille.

L’activité « restaurant, séminaire et évènements familiaux » permet une grande variété de tâches, ce qu’apprécie tout particulièrement Grégoire.

Au Quintessia, on peut rebondir…

…et écrire une nouvelle page dans sa vie professionnelle.

C’est le cas de Virginie Audureau, 42 ans, responsable « petits déjeuners ».

À la suite d’un burn-out, cette ancienne comptable a opté pour une reconversion professionnelle. Elle réalise son enquête métier de trois semaines au Quintessia, afin de valider sa formation d’hypnothérapeute, puis son stage professionnel. Certificat en poche, elle intègre l’équipe du balnéo-spa, en 2016, tout d’abord en tant que praticienne, puis en tant qu’assistante spa manager. Deux ans plus tard, une double tendinite la contraint à changer de nouveau d’emploi. Elle quitte le Quintessia. Mais quelques mois plus tard, Nathalie et Sylvain Lejeune lui proposent le poste de responsable « petits déjeuners ».

Depuis, elle est le rayon de soleil des clients de l’hôtel. Son sourire, sa joie de vivre et son grand sens de la communication font leur bonheur, tout en respectant le besoin de silence de certains.

Sur le pont de 6 h à 11 h, Virginie gère le dressage du buffet du petit déjeuner en salle, et son réassort. Elle assure la préparation des petits déjeuners servis en chambre, et des plateaux de gourmandises destinés aux séminaires.

Côté hôtel


Julie Le Gall, 24 ans, responsable d’hébergement.

Julie a effectué ses stages au Quintessia dans le cadre de son BTS Tourisme. Son diplôme obtenu, elle a rejoint le service hébergement de Quintessia en août 2014, en tant que réceptionniste. En janvier 2017, elle est promue première de réception, puis chef de réception en août de la même année. Depuis octobre 2018, elle occupe les fonctions de responsable d’hébergement.

Julie aime le dynamisme permanent du Quintessia, ses nombreux projets et l’entente entre les équipes. Elle avoue être amoureuse du cadre, tout particulièrement l’été où l’établissement arbore ses balconnières fleuries.

Elle garde un souvenir très fort de la préparation, puis du tournage de « Bienvenue aux mariés » (TF1), qui s’est déroulé en 2017 pour une diffusion en mai 2018. « Tout le monde était sur le pont, et en plus on a gagné ! », s’enthousiasme Julie. De quoi remobiliser toutes les équipes, et accroître le sentiment de fierté.

Julie souhaite continuer à faire progresser le chiffre d’affaires de l’hôtel, redynamiser les samedis qui ont fléchi en raison des manifestations des « gilets jaunes ». Elle se réjouit de l’arrivée d’une nouvelle équipe en cuisine, de sa nouvelle dynamique, et de l’accueil excellent dont bénéficie la carte signée par le nouveau chef, Olivier Chaplais.

Sanata Zoungrana, 35 ans, responsable chambres.

Sanata a longtemps exercé le métier de mannequin dans son pays. À l’approche de la trentaine, elle a dû penser à sa reconversion. Elle a décidé de tenter sa chance en France. Elle s’est alors tournée vers l’hôtellerie, tout d’abord à Angoulême, puis à Nantes.

En 2013, Sanata rejoint les équipes de Quintessia, comme femme de chambre. Depuis 2017, elle assure la fonction de responsable du service « chambres ». Elle gère désormais une équipe de 4 personnes, en lien avec Julie Le Gall et Joanne Le Gars. Femme discrète, elle apprend à s’affirmer, et à prendre confiance en elle.

Côté balnéo-spa

Anne Maupoint, 26 ans, spa manager.

Anne est passionnée depuis toute petite par les métiers du soin. Après un bac Comptabilité, elle se réoriente vers un CAP, puis un bac pro Esthétique, et elle poursuit en BTS Esthétique option Management des équipes. Elle passe ensuite un diplôme international, le CIDESCO, qui permet de valider ses compétences en esthétique dans d’autres pays.

En 2015, Anne intègre le Quintessia, qui l’avait accueillie à de nombreuses reprises en stage au cours de son parcours de formation. En 2016, elle décide de se rapprocher de sa famille restée en Bretagne. Anne travaille alors pour le spa La Grée des Landes – Yves Rocher à La Gacilly (56), puis pour L’Atelier du Sourcil à Rennes (35).

Mais Nantes, devenue sa ville de cœur, lui manque. De retour dans la cité des Ducs, en 2017, Anne est recontactée par Sylvain Lejeune. Elle réintègre alors l’équipe du balnéo-spa, en mars 2017. Elle a ainsi pu retrouver avec bonheur certaines personnes qu’elle appréciait déjà par le passé.

Elle aime tout particulièrement l’alliance du soin, qui la passionne, et du management des équipes ; ainsi que la mise en place de projets – depuis la recherche d’idées nouvelles jusqu’à leur mise en œuvre – et le fait de pouvoir par la suite mesurer l’impact auprès de l’équipe comme auprès des clients. Chaque jour ainsi, Anne et son équipe créent des souvenirs. Elle souhaite pouvoir développer davantage la clientèle de l’agglomération nantaise.

Anne apprécie tout particulièrement la liberté que lui laisse Sylvain Lejeune en tant que responsable de service.

Elle se réjouit de l’équipe qu’elle manage au balnéo-spa, comme de l’entente, de la bienveillance et de la solidarité qui existent entre l’ensemble des collègues du Quintessia. « Nous sommes tous présents les uns pour les autres, dans les bons comme les mauvais moments. On est tous très soudés », explique Anne.

Camille Tetedoie, 23 ans, assistante spa manager.

Passionnée par la construction de projets, Camille passe un BTS Développement et animation des territoires ruraux. Malheureusement, les postes sont rares et saisonniers. Camille se tourne alors vers sa seconde passion : l’esthétique. Elle opte pour un BTS Métiers de l’esthétique, parfumerie et cosmétique, en alternance, qu’elle doit interrompre en raison de la défaillance de l’entreprise qui l’accueillait. Pour autant, Camille a beaucoup appris sur ses capacités de gestion, et sur sa facilité à s’adapter et à rebondir…

En septembre 2018, elle intègre l’équipe du balnéo-spa du Quintessia. Elle retrouve dans ses fonctions ce mélange d’administratif, de terrain et d’esthétique qui lui plaisait tant, et la possibilité de tout gérer de A à Z : le standard, l’accueil, la visite, la pause gourmande, le départ, le linge puis le ménage. Son poste d’assistante manager lui permet de construire sur mesure la visite de l’espace balnéo. Elle aime particulièrement le contact avec la clientèle. « C’est un échange permanent. Parfois, on fait de belles rencontres », précise Camille.

Camille apprécie la cohésion qui existe au sein de l’établissement. Et d’expliquer : « Je pense qu’une bonne équipe c’est très porteur. On peut aller très loin avec une bonne cohésion, une bonne écoute, une bonne communication et évidemment du respect. On apprend beaucoup des autres. Pour moi, c’est essentiel. Je pense qu’appliquer tout ça, c’est être un bon leader. L’entraide est importante, c’est l’avantage d’une structure à taille humaine. »

Les moments de partage sont particulièrement chers à son cœur : « En bas, en office, le soir on se retrouve souvent un peu tous ensemble. Julie ou Soizic descendent des chambres, la cuisine est en ébullition, l’équipe du spa s’apprête à remonter pour faire le ménage, et l’équipe de salle est en office, alors on se vanne un peu, on échange sur nos journées. C’est un moment que j’aime beaucoup ! Pour moi, ça résume bien Quintessia ! »

Camille souhaite continuer, en équipe, à porter de nouveaux projets, pour, dit-elle, « contribuer au bonheur des clients ».

Commentaire Personne n'a commenté cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires